LICENCE / L'URLC ne se présente pas devant la CBAS

partagez sur

La direction du club a remué ciel et terre pour essayer de trouver les moyens pour se mettre en ordre sur tous les critères de la licence et obtenir le droit de participer au tour final qui débute demain. Des pistes alternatives ont été activées mais sans succès vu le délai très court accordé par la commission d'arbitrage pour que le club puisse effectuer les formalités financières et administratives pour obtenir le droit fédéral de jouer ce que l'équipe avait mérité sportivement.

 
8 documents sur 11 exigés pour la licence étaient prêts. Vu le délai de 2 jours et demi entre la convocation et la comparution devant la commission d'arbitrage, la formalité de faire certifier les comptes par un réviseur d'entreprises était matériellement impossible à accomplir. Le club introduira une plainte en bonne et due forme devant le conseil de la concurrence pour faire valoir ses droits. Les efforts faits cette saison pour améliorer le confort des sponsors dits moyens et accroître le chiffre d'affaires en provenance des partenaires régionaux n'ont pas suffi à compenser numériquement l'impact sur le budget et les retards de paiement d'un des principaux sponsors du club.