10 bonnes raisons de vivre le derby de la Louve

partagez sur

Le timing. Il tombe à un très bon moment pour les deux équipes de la cité de la louve : elles ont terminé l'année 2018 en boulet de canon.

 

Le mercato et l'état de forme. Après 17 matches de championnat, on redistribue les cartes. Le mercato d'hiver et la trêve peuvent changer la donne sportive et la compétitivité des équipes. Dans un sens comme dans l'autre. D'où...

 

Un derby plus ouvert que jamais. C'est de tradition. Après l'an neuf, les compteurs de forme sont réinitialisés, chacun a opté pour une préparation entre la dinde et la date du derby. Qui aura raison ? Seul le terrain aura réponse, le 12 janvier vers 22h.

 

Sous le signe de l'offensive ? La Raal s'est renforcée offensivement avec notamment un ex-joueur de l'URLC, Leandro Bailly (Durbuy), comme meneur. Un joueur qui connait le Tivoli et est habitué à jouer vers l'avant. La Louvière Centre affiche, avant la trêve, une moyenne de plus 3,5 buts à la maison. De là à ce que cela joue, en box to box, coup pour coup, pour le plus grand plaisir des spectateurs neutres... s'il y en a.

 

Mercato. Le retour de Pina "à la maison URLC", en provenance du Standard de Liège, ajoute une cartouche au pistolet de Xavier Robert

 

Les statistiques. La Louvière Centre est invaincue depuis le début de saison et affiche les meilleures statistiques offensives de toutes les divisions nationales en Belgique. La Raal est invaincue depuis novembre et se renforce pour réaliser un second tour d'envergure.

 

Les enjeux sportifs. Titre et tour final seront au centre du terrain du derby.

 

Une passion unique.  Toute la ville en parle depuis des semaines. Car ce derby est unique ou presque. Deux équipes dans la même division et occupant le même stade. Cela existe à Bruges et à La Louvière, nulle part ailleurs. Deux villes qui aiment et respirent le foot.

 

Mimétisme. Même division, même stade ne suffisent pas. Les deux équipes arborent aussi les mêmes couleurs et affichent le même symbole animalier, emblème de la Ville. C'est peut-être une exclusivité ou curiosité mondiale.

 

Les légendes au coup d'envoi. Mohamed Fadel Brahami, ex-joueur de la Raal de la grande époque et Michel Wintacq, ex-joueur à la Raal et ex-joueur-entraîneur à l'UR La Louvière Centre  seront au kick-off d'un derby passionnant et rassembleur de tous les amateurs de foot de la région du Centre, du Hainaut et au-delà.