Réaction du président aux propos de M. Curaba

partagez sur

"Je tiens à réagir aux déclarations de M. Curaba. Je n'ai jamais voulu répondre à ce genre de propos mais, maintenant, je dis STOP à toute cette mascarade. Mon projet à la base était de sauver le club et de trouver un repreneur crédible avec un projet viable à long terme. En avril 2015, j'ai pris la décision de sauver le matricule de l'URLC avec les 300 jeunes du Centre de formation. C'était le seul club en Division 3 nationale qui était encore en activité dans la région après la disparition de Mons. Nous avons eu le soutien de la ville de La Louvière qui s'engageait à trouver le fameux repreneur "M. Curaba" (mai 2015).

 
La situation financière était la suivante:
=> Dettes fédérales (joueurs, fédération et entraîneurs)
=> ONSS
=> TVA
=> Précompte

Les dettes fédérales ont été apurées dans leur intégralité et certains plans d'apurement ont été établis. MATRICULE SAUVE (juin 2015). Des accords sont toujours en cours pour l'ONSS, TVA et précompte.
 
Nous avons préparé la saison 2015-2016 avec grande difficulté car le soi-disant REPRENEUR a fait beaucoup de publicité sur sa personne mais il n'est pas passé à l'acte car il voulait mettre sur la table la somme de 250.000 € pour la reprise. Les dettes du passé devaient rester à ma charge. INCONCEVABLE. J'ai refusé car je voulais seulement récupérer ma mise, sans aucun PROFIT.
 
Nous avons continué à travailler et avons à ce jour réussi à stabiliser le club. L'ensemble de nos joueurs et entraîneurs sont à jour pour leurs défraiements et nous nous efforçons de continuer à progresser dans tous les secteurs.
 
L'état du club à ce jour est le suivant :
1. Structure jeunes performante (350 jeunes), entraîneurs de qualité et tous diplômés.
2. Le noyau A est 2e au classement de la D3A.
 
Au niveau financier, nous devons trouver des véritables partenaires qui veulent s'investir dans le club et cela nous permettra de rentrer la licence pour la D1 Amateur.
 
Le projet pour la 2e partie de la saison est de travailler pour le futur, la licence et la montée. Les différents points pour réussir sont les suivants :
=> Etoffer le Conseil d'administration par des partenaires sérieux,
=> Avoir le soutien de notre bourgmestre et du conseil échevinal pour le futur du club,
=> Continuer à former les jeunes pour les intégrer dans le noyau A
=> Continuer à s'entourer d'un staff sportif de qualité tant chez les jeunes que dans le noyau A
=> Continuer à gérer le club en bon père de famille
=> Enfin, le plus important, avoir le soutien des supporters, des sponsors et des parents pour mener à bien ce projet sportif et social.
 
En conclusion, la remise du club sur pied, je le dois à mon investissement, à mes collaborateurs, à l'ensemble des parents et joueurs et à nos partenaires fidèles (peu nombreux pour l'instant). Je ne veux retirer aucune gloire mais je me battrai pour que l'URLC soit en D1 Amateur la saison prochaine. Maintenant, si M. Curaba veut reprendre le club, il devra reprendre l'actif et le passif mais avant cela procéder d'une façon professionnelle sans passer par les réseaux sociaux pour salir le club et nuire à ma personne. Je suis un homme HONNÊTE, un peu fou d'avoir voulu aider un club, mais sachez que je respecterai mes engagements jusqu'au bout.

VIVE L'URLC !"
 
Huseyin Kazanci
Président