POINT PRESSE / Le projet 2015-2016 a été présenté

partagez sur

Rassemblées autour d'Huseyin Kazanci, les principales figures du club se sont adressées à un large parterre médiatique ce mercredi au Tivoli. Le président était épaulé par Pino Dimonopoli (directeur marketing et communication), Antonino Caci (conseiller) et Marc Goegebeur (T1) pour évoquer le nouveau projet louviérois, en toute transparence.

 

Finances et budget

 

La dette actuelle (état) s'élève à 175.000 €, loin des chiffres annoncés dernièrement dans la presse. Une autre somme de 245.000 € (ONSS) est contestée devant les tribunaux. Le budget pour la saison à venir se situe entre 150.000 et 200.000 €. Il est l'un des plus réduits de D3 mais ne signifie pas pour autant l'absence d'ambition.

 

Le club veut tirer un trait sur le passé et s'engage à tenir une comptabilité claire et nette. Un bilan comptable est en train d'être réalisé et la balance des comptes sera prochainement publiée sur le site web.

 

Reprise du club

 

Le président s'est montré ouvert à la proposition de M. Curaba. Les deux hommes se sont entendus sur la plupart des points abordés. Un seul élément a finalement rendu la reprise impossible : l'exigence d'un document dans lequel Huseyin Kazanci se serait engagé à assumer toute dette émanant du passé, et notamment celle portée devant les tribunaux. Des erreurs passées dont le président actuel n'est pas reponsable.

 

Ambitions sportives

 

Le club honorera les engagements pris auprès des joueurs, ce qui garantira un contexte de travail plus évident à gérer pour le staff (Goegebeur-Delanghe-Partage). Le budget serré est respecté et le choix se porte prioritairement sur des joueurs régionaux, au sens large du terme. Si le temps des folies budgétaires est révolu, l'ambition sera toutefois présente puisque l'objectif est d'intégrer la "super D3" qui sera probablement mise en place dès 2016-2017. Il faudra terminer dans les 3 ou 4 premiers pour y arriver.

 

Le noyau doit encore accueillir un arrière gauche et un attaquant efficace, ce qui sera normalement chose faite début juillet (reprise le 6, voir le calendrier). Le coach / manager sportif regrette le départ de Johan Bombart mais ne pouvait pas s'aligner sur la proposition hors-norme de Namur. Le choix de Johan, qui sera toujours le bienvenu au Tivoli, est tout à fait compréhensible.

 

Marketing et communication

 

L'arrivée de Pino Dimonopoli (directeur marketing et communication) et de son assistante Fabienne De Brabanter va dynamiser la cellulle commerciale. Ils oeuvrent d'ores et déjà activement pour rendre rapidement sa crédibilité au club et stabiliser ses finances. Une web TV, un abonnement à 80 €, des repas VIP à chaque match, un dossier marketing pro, des vidéos d'entreprise, une relation win-win avec les partenaires... le duo multiplie les axes de travail.

 

Nom et couleurs du club

 

Le changement d'appellation de l'URLC est impossible à mettre en place dans l'immédiat. La direction remettra la question sur la table en vue de la saison suivante. Les couleurs du maillot seront quant à elles le vert et blanc pur et simple, pour l'ensemble du club, noyau A et jeunes compris. L'équipementier reste Maps.

 

Centre de formation

 

Le club compte 310 jeunes qui seront encadrés par un staff quasi entièrement renouvelé. Antonino Caci n'est plus le président du Centre de formation, sa présence dans le club se limite désormais à un rôle de conseiller du président. Nicolas Benoit est le nouveau directeur du CDF et pourra notamment compter sur deux coordinateurs sportifs et un responsable de la communication. Vito Fedelino reste entraîneur des élites et travaillera en symbiose avec Marc Goegebeur. Ils appliqueront le même système de jeu.

 

Secteur administratif

 

Patricia Lessène devient trésorière du club. Toni Dionisio aura en charge les dossiers sportifs. Magalie Baudelet renforce le staff administratif du centre de formation.

 


PINO DIMONOPOLI ET HUSEYIN KAZANCI