URLC-CHARLEROI / Jugement erroné de Sud Presse

partagez sur
Dans un article paru récemment, la Nouvelle Gazette émet un avis critique  à l'encontre de la direction de l'URLC à propos de la programmation du match URLC-Charleroi. Ce match, prévu le 16 juillet, a été annulé fin juin par les autorités communales sur base d'un avis négatif de la police fédérale. Cet article omet toutefois un élément essentiel dans la narration et la compréhension des faits.
 
Le choix de la date et l'accord de principe sur l'organisation du match avaient été fixés à l'occasion d'une réunion organisée en avril avec, autour de la table, des représentants de l'URLC, de la Maison des sports et de la police de La Louvière. L'annonce officielle du match URLC-Sporting a été faite dans la foulée. Le dispositif policier à mettre en oeuvre avait été évoqué et les 3 parties étaient bien d'accord tant sur la date que sur les modalités dites "à risques" du match. L'avis négatif de la police fédérale est venu bien plus tard soit fin juin. Cet avis a été suivi par le Bourgmestre, qui a pris la décision d'interdire. Taxer la direction de l'URLC d'imprudence ne correspond pas à la logique des faits puisque toutes les précautions d'usage avaient bien été prises par le club très tôt dans la saison.