HUIS CLOS / Nouvelle sanction ferme !

partagez sur
L'URLC a  été sanctionnée d'une rencontre à huis clos suite au match Diegem-URLC du 11 décembre. Dans un premier temps, le comité sportif avait jugé l'affaire et arrêté la sanction d'un match à huis clos assorti d'un sursis. Le comité sportif de la fédération avait été, le 12 février, en "auto-évocation" de sa décision devant la commission d'évocation de la fédération, ce qui lui permettait de revoir sa position initiale. La commission d'évocation de l'Union belge avait accepté l'évocation administrative de la décision du comité sportif sur l'affaire Diegem afin que le dossier soit à nouveau examiné. Un changement d'attitude "malin" et cousu de fil blanc....
 
Le 10 mars, le comité sportif a rejugé l'affaire du match de Diegem et condamné, sans sursis cette fois et comme par hasard, l'URLC à un match à bureaux fermés et ce à dater du 19 mars. L'URLC ira en appel de la décision qu'elle estime injuste vu les tours de passe-passe politiques exposés ci-dessus. L'URLC constate et déplore que dans d'autres matchs récents dits à incidents concernant des clubs de division 1 et pour des faits objectivement plus graves, les clubs concernés par les attitudes de leurs supporters n'ont pas du tout subi la même gravité dans les conséquences des sanctions prises par la fédération.